Parc Akagera


Le Parc National de l'Akagera est la plus grande zone humide protégée d'Afrique Centrale et le dernier refuge d'espèces de savane au Rwanda.

Le Parc National d'Akagera est un superbe parc situé dans le nord-est du Rwanda le long de la frontière avec la Tanzanie. Bien que fondé en 1934, une grande partie du parc avait été réaffecté en tant que fermes et en 1997 et le parc avait été réduit de plus de 2 500 kilomètres carrés (près de 10% de la superficie du Rwanda) à son actuelle taille de 1 122 km carrés. Depuis 2010, grâce à une initiative commune avec African Parks le Parc National d'Akagera a été réhabilité à ses premiers amours et est redevenu un des plus beau parcs.Son nom lui vient de la rivière Akagera qui coule le long de sa limite et se fourmille en un labyrinthe de lacs dont le plus grand est le lac Ihema. Les lacs bordés de forêts, les marécages de papyrus, les plaines de savane et les montagnes se combinent parfaitement pour faire du Parc National d'Akagera une des réserves les plus pittoresques de toute l'Afrique. Elle possède des niveaux exceptionnels de biodiversité et constitue la plus grande zone humide protégée d'Afrique centrale.Le Parc National d'Akagera abrite un grand nombre d'espèces de plaines ainsi que des espèces restreintes aux marais de papyrus tels que le Sitatunga et le Shoebill Stork. Les espèces de plaines inclut l'éléphant, le buffle, le topi, le zèbre, le waterbuck, l'antilope roan et l'éland. D'autres antilopes comme le duiker, oribi, bohor reedbuck, klipspringer, bushbuck et impala sont également présents. Des primates, babouins d'olive, vervets et le singe bleu secret sont vus pendant la journée, avec hushbabies sont souvent vu lors des gamedrives de nuit.Parmi les grands prédateurs le léopard, la hyène, le chacal rayé et le lion, qui ont été réintroduit sont bien présents.En raison de sa grande variété d'habitats, le Parc National d'Akagera est un site ornithologique important avec près de 500 espèces d'oiseaux. Le shoebill rare et insaisissable partage le papyrus avec d'autres raretés, telles que le Gonolek des papyrus et d'autres oiseaux d'eau qui habitent les zones humides en grand nombre.